Un mouchard anti-fêtards pour en finir avec les fiestas clandestines

Il y a 4 semaines 75
Crédit Photo : Shutterstock/Shutterstock

Depuis le reconfinement, ces soirées festives sont en hausse. Un boîtier de surveillance tout à fait légal et une brigade du silence patrouillant à Paris peuvent venir en aide aux propriétaires.

Il y a plus d’un an déjà, face à la recrudescence de fêtes organisées dans des locations touristiques, la plateforme Airbnb recommandait à ses hôtes d’utiliser un boîtier électronique permettant de surveiller le niveau sonore généré par les occupants afin de s’assurer que tout va bien. À en croire l’une des start-up diffusant ce type de mouchard, Roomonitor, les fêtes clandestines seraient en hausse de 25% depuis le 21 mars, date du durcissement des mesures sanitaires dans un certain nombre de départements. En tout cas, c’est la hausse annuelle du nombre d’alertes pour niveau sonore excessif enregistrée par cette société.

Pour les propriétaires qui craignent pour leur logement et pour le voisinage, ce genre d’engin peut être rassurant. Il ne s’agit pas à proprement parler d’un détecteur-enregistreur de bruit, interdit pour des raisons de confidentialité, mais d’un boîtier qui suit les courbes de niveaux sonores pour détecter les anomalies. Lorsque le seuil d’alerte est atteint, les occupants sont prévenus directement par appel et par SMS. Selon Roomonitor, ce seul message suffit à faire tomber le niveau de décibels dans 70% des cas. Et pour les 30% restants? La start-up dégaine une seconde arme secrète, en activité à Paris seulement pour le territoire français: une équipe de «casseurs d’ambiance». Cette brigade du silence est censée arriver sur place et faire stopper net les festivités en 30 minutes avec un mélange de diplomatie et de fermeté.

Lire la Suite de l'Article