Argent & Placements Immobilier

Dans les communes de taille intermédiaire, la hausse des prix grignote le pouvoir d’achat. Avec des hausses de prix à deux chiffres en seulement deux ans, bon nombre d’entre elles affichent aujourd’hui des prix de l’immobilier en centre-ville qui découragent les primo-accédants et les ménages modestes.

Article réservé aux abonnés

L’euphorie, c’est fini ! Si les transactions immobilières demeurent nombreuses dans le pays, les volumes de ventes sont nettement inférieurs aux chiffres constatés en 2021. « Nous devrions rester autour du million de transactions réalisées en fin d’année 2022, même s’il est vrai qu’on observe un net ralentissement des signatures de compromis de vente depuis le début de l’année 2022 », anticipe Olivier Colcombet, président du réseau Optimhome.

Les villes moyennes, plébiscitées par les acheteurs depuis deux ans, voient leur marché immobilier marquer le pas. Dans son enquête réalisée en mai 2022 auprès d’études notariales réparties sur toute la France, le portail immobilier Immonot constate ainsi que « la proportion des études à avoir enregistré une baisse d’activité est passée en deux mois de 32 % à 44 %, tandis que celle des études enregistrant une hausse est tombée de 23 % à 13 % ».

Le réseau d’agences immobilières Laforêt évoque, lui, une baisse du volume des transactions de 6 % dans ses agences. Les raisons évoquées par les professionnels sont multiples : la fin du report des transactions avortées de 2020, la hausse des taux de crédit immobilier, le durcissement des conditions d’octroi et surtout… la hausse spectaculaire des prix.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Crédit immobilier : les primo-accédants à la peine

De Rouen (Seine-Maritime) à Caen (Calvados), en passant par Angers (Maine-et-Loire), les agents immobiliers rapportent tous des hausses à deux chiffres intenables pour certaines catégories de la population. « A Angoulême, nous sommes passés, en deux ans, de prix moyens entre 1 100 euros et 1 600 euros le mètre carré à des prix entre 2 000 euros et 3 000 euros le mètre carré. Le prix des biens de qualité avec garage ou parking a augmenté de 20 % à 30 % ces deux dernières années », rapporte Arnaud Potel, de l’agence Etude Saint-André Immobilier d’Angoulême. Le stock de biens à vendre s’en trouve affecté. « Si le marché marque le pas chez nous aujourd’hui, c’est que la ville s’est tellement remplie qu’il y a une liste d’attente pour s’offrir un bien », ajoute-t-il.

Jusqu’à « 30 % en deux ans »

Même constat à l’échelle nationale pour le réseau d’agences immobilières Laforêt, qui remarque que, alors que le stock de biens à vendre se reconstitue à Paris (+ 4 % sur un an) en région, il recule (– 5 % sur un an).

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Immobilier : faire des travaux chez soi devient plus cher et plus long

La situation est similaire à Angers, selon une agence Nestenn locale, surtout sur les petites surfaces : « Les prix pour ces logements en centre-ville ont parfois grimpé de 30 % en deux ans. Les investisseurs extérieurs à la ville en raffolent pour faire de la location saisonnière. Les grandes surfaces sont également recherchées pour faire de la colocation, et les Angevins les plus modestes se voient contraints d’aller chercher en banlieue d’Angers, où les prix sont plus proches des 2 000 euros le mètre carré, contre 5 000 euros en centre-ville », indique Laurent Bouly, directeur de ladite agence.

Il vous reste 51.63% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Découvrir les offres multicomptes

Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment ne plus voir ce message ?

En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

Y a-t-il d’autres limites ?

Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

Vous ignorez qui est l’autre personne ?

Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.