Paris-Saclay dévoile un ambitieux plan de soutien aux commerçants et artisans

Il y a 6 mois 55

Publié le 26 nov. 2020 à 9:14Mis à jour le 26 nov. 2020 à 9:15

Adopté à l'unanimité, le 18 novembre dernier, par le conseil communautaire de l'agglomération Paris-Saclay, le plan de soutien aux commerçants et artisans doit s'appliquer en urgence. « C'est l'une des conditions de son efficacité : nous allons notamment débloquer un million d'euros immédiatement pour venir en aide aux commerçants et artisans qui sont ou ont été les plus impactés par les fermetures administratives », souligne Grégoire de Lasteyrie, président de l'agglomération et maire de Palaiseau.

L'aide financière d'un million d'euros sera versée, au titre de « l'aide à l'immobilier d'entreprise » (une compétence communautaire), sous forme de compensation de loyers ou d'échéances d'emprunt immobilier pour les locaux professionnels. La subvention couvrira la période de fermeture, pour une durée maximale de deux mois et pourra se rajouter aux aides des autres collectivités locales. Son maximum est de 1.000 euros pour les bars, restaurants et salles de sports et de 800 euros pour les autres commerces.

Les entreprises bénéficiaires doivent répondre à un certain nombre de conditions, en particulier posséder leur siège sur le territoire de l'agglomération depuis plus de trois mois et compter au minimum sept salariés ETP maximum. L'aide pourrait concerner 250 restaurants et bars, 220 commerces et services et 200 indépendants. L'agglo a également mis en place une cellule d'Appui Personnalisée aux Entreprises (Cape) chargée d'informer les commerçants et artisans sur tous les soutiens qu'ils peuvent obtenir. 

Market place

Paris-Saclay entend favoriser parallèlement la constitution d'une « market place » (site d'achat en ligne) pour accélérer la digitalisation du commerce et de l'artisanat. « Beaucoup d'artisans et de commerçants du territoire se disent prêts à se lancer dans l'aventure. Initialement perçu comme une menace, le numérique est de plus en plus envisagé comme un outil nécessaire pour engendrer du trafic, prévenir la désaffection des clients et sécuriser le chiffre d'affaires », précise-t-on à la communauté d'agglomération.

En complément, la collectivité va acquérir une flotte de vélos cargos électriques (d'un coût unitaire de 6 à 7.000 euros). Si l'on commence à voir fleurir les market places initiées ou soutenues par les collectivités locales, Paris-Saclay fait preuve d'innovation en aidant matériellement à la logistique des livraisons. Les 27 vélos-cargos seront remis aux communes qui en assureront ensuite la gestion.

Lire la Suite de l'Article