Les Vosges attirent ceux qui ont envie de se mettre au vert

Il y a 1 mois 70

Cet hiver, ni la crue de la Meuse ni la fermeture des remontées mécaniques dans les stations vosgiennes n’ont freiné les acquéreurs, attirés par la nature et la pierre en tant que valeur refuge, ici à un prix modeste : autour de 1 000 à 1 100 €/m2. « Habituellement creux, ce début d’année est de loin notre meilleur depuis longtemps : le besoin de se mettre au vert se confirme et la demande est énorme », constate Laurent Parisot, de Velaine Immo, à Commercy.

Provenant du Grand Est, de Belgique, du Luxembourg, de Champagne ou de Moselle, les acheteurs prospectent entre autres les joyaux architecturaux du XVIIIe siècle de Saint-Mihiel, la « petite Florence » lorraine. Un couple de Parisiens y a trouvé une fameuse quincaillerie de 500 m2 à rénover pour 90 000 €, et un investisseur local, un immeuble de rapport constitué de cinq appartem

Pour lire les 75 % restants,
testez l'offre à 1€ sans engagement.

Lire la Suite de l'Article