Les prix de l’immobilier à Bordeaux et dans les communes alentour

Il y a 1 mois 51

Hypercentre : pour les beaux budgets

Appartements anciens : 4 600 – 10 000 €/m²Appartements neufs : 4 500 – 6 500 €/m²

Peu importe qu’il n’y ait ni ascenseur ni extérieur, l’hypercentre est toujours aussi recherché, avec des prix qui restent élevés. Les appartements du XVIIIe siècle de belle facture attirent une clientèle de Bordelais et de Parisiens dotés de beaux budgets. Selon Matthieu Vincens de Tapol, vice-président de la chambre des notaires de la Gironde, un tiers des transactions bordelaises en 2020 ont concerné des biens de plus de 700 000 €. Le triangle d’or est sans surprise le quartier le plus prisé, avec des prix qui peuvent tutoyer des sommets : « On peut y trouver des biens à 8 000 ou 9 000 €/m², voire plus pour de l’exceptionnel », affirme Carmen Milcent, directrice adjointe de Bordeaux Sotheby’s International Realty. Ainsi, un couple de seniors a-t-il quitté sa maison de Gradignan pour s’offrir un 136-m² à 850 000 € sans balcon ni terrasse. Dans le même secteur, un quinquagénaire bordelais s’est acheté comptant un 68-m² avec ascenseur, à 442 000 €. « On aurait pu en vendre dix, tant ce type de biens est recherché ! », estime Pascal Boulonne, directeur de La Bordelaise de l’Immobilier. Saint-Seurin est également coté, tout comme le quartier Fondaudège, très commerçant, où Julien Ousmer, directeur d’une agence Orpi, a vendu en un rien de temps un 90-m² donnant sur une cour extérieure de 30 m² pour 459 000 €.

Jardin public : qualité et prestige

Appartements anciens

Pour lire les 88 % restants,
testez l'offre à 1€ sans engagement.

Lire la Suite de l'Article