Kiruna, la ville qui déplace ses bâtiments un à un

Il y a 4 semaines 80
Crédit Photo : Jessica Nildén/Arkdes

Cette ville minière, à l’extrême nord de la Suède, est menacée par l’expansion de sa mine. En 2013, un plan de relocalisation sur 20 ans a été mis en place.

Cité la plus au nord du pays, en Laponie suédoise, Kiruna a été créée en 1898 pour accompagner le développement de la plus grande mine de minerai de fer au monde. Mais victime de son succès, l’extension permanente des galeries a fini par menacer la ville. C’est ainsi que dès 2013, un plan global a été mis au point pour déplacer la ville vers l’est, à près de 4 kilomètres, dans un secteur préservé de toute activité minière. Un déménagement qui doit s’étaler sur 20 ans pour s’achever en 2035.

Le cabinet d’architectes White Arkitekter accompagné de Ghilardi+Hellsten accompagne cette folle épopée urbaine, mêlant création de nouveaux bâtiments et déplacement minutieux de constructions existantes. «La partie la plus complexe dans le déplacement d’une ville est de préserver son sentiment d’appartenance, l’histoire et l’âme de la communauté», souligne Alexandra Hagen, à la tête de White Arkitekter, au site Designboom. Les habitants de la cité située à 200 kilomètres au nord du cercle arctique ont été largement associés et impliqués à ce projet titanesque.

À droite, le nouvel hôtel de ville de Kiruna avec la tour de l’horloge récupérée de l’ancien centre-ville. Crédit Photo : Peter Rosén/LapplandMedia

Une exposition a déjà été consacrée l’an dernier à cette mutation de Kiruna par ArkDes (voir la vidéo ci-dessous), le centre national suédois du design et de l’architecture. Le premier nouveau bâtiment de la cité minière a été son hôtel de ville auquel on a adjoint la tour de l’horloge d’origine, déplacée de la vieille ville. Pour l’instant, l’endroit paraît encore bien vide, mais il sera entouré à terme d’un hôtel, d’un établissement de bains publics et d’un centre culturel. Et à partir de ce nouveau centre se développeront dans les différentes directions de nouveaux quartiers destinés à accueillir une population croissante.

L’église de Kiruna figure parmi les bâtiments qu’il faudra déplacer. Crédit Photo : Shutterstock/Shutterstock

Bon nombre d’autres constructions, incluant près de 3000 maisons et l’église de Kiruna, seront tout simplement déplacées. Selon leur état et leur mode de construction, certaines seront directement tractées par des camions tandis que d’autres seront patiemment démontées pour être remontées plus loin. Tout doit être prêt pour 2035, date officielle de la fermeture de l’ancien centre-ville.

Lire la Suite de l'Article