Immobilier : ces start-up qui rachètent votre logement en un éclair

Il y a 1 semaine 42

La promesse est toujours assez identique : une estimation de votre bien immobilier dans les 24 heures, une offre dans la semaine, une vente en moins de trois mois, avec un paiement comptant mais une décote par rapport au prix du marché. Homeloop, Dili, Zefir, Vendez-votre-maison… depuis quelques années, plusieurs spécialistes de l'achat immobilier express sont nés en France. Avec des modèles un peu différents.

« Quand j'ai créé ma boîte à Paris en 2016, les gens autour de moi étaient assez sceptiques », raconte Aurélien Gouttefarde, le fondateur d'Homeloop. Cinq ans plus tard, la jeune pousse - qui a gagné Lille et sa région en 2019, puis Nantes et Lyon en 2020 -, a acquis et revendu environ 500 logements et vise les 250 acquisitions pour 2021.

« Rapidité et sérénité »

« Nous achetons tout de suite, sans conditions suspensives et en supprimant le risque de rétractation qui existe avec des particuliers, par exemple en cas de refus de prêt », explique-t-il. Le vendeur s'économisant au passage des visites potentiellement pénibles.

« Nous apportons au vendeur de la rapidité, de la sérénité et de la simplicité », résume de son côté Rémy Fabre, cofondateur de Zefir, le dernier à s'être lancé sur ce créneau . La start-up - présente à Lille - a réalisé 40 acquisitions depuis sa création en juillet 2020. Elle souhaite s'étendre aux autres grandes métropoles françaises et même européennes.

Ce service attrayant de vente instantanée a un coût : le vendeur ne touche qu'autour de 92 % du tarif estimé de son bien. Si la commission peut paraître importante, les deux dirigeants assurent que les clients s'y retrouvent. Car dans le cas d'une transaction classique, ils auraient négocié le tarif avec l'acheteur, payé des frais d'agence, et peut-être une garantie pour un prêt relais ou une location en cas de vente avant un rachat.

Certitudes sur le calendrier

La formule est particulièrement adaptée comme alternative à un prêt relais. « Nos clients sont rarement pris à la gorge. Mais ils ont besoin de certitudes sur la date à laquelle ils vont vendre et sur la somme qu'ils vont pouvoir toucher », explique Aurélien Gouttefarde. « Parfois, dans un marché tendu, recourir à la vente instantanée permet aussi de ne pas passer à côté de la maison de ses rêves. Car votre dossier sera plus facilement retenu si vous avez déjà revendu votre précédent appartement », note Rémy Fabre.

Chez Vendez-votre-maison, né en 2007 à Clermont-Ferrand, les vendeurs ont également besoin de se défaire des incertitudes. « Soit ils ont un prêt relais, soit ils sont dans une situation familiale complexe - héritage, divorce -, soit ils doivent partir à l'étranger. Avec l'épidémie de Covid-19, nous avons aussi eu de plus en plus de clients qui ne souhaitaient pas recevoir de visiteurs », explique Manon Deneuveglise, conseillère clientèle.

Le modèle de l'entreprise, au départ un marchand de bien classique, a peu à peu évolué vers l'achat instantané. Vendez-votre-maison, présent dans 22 départements, a élargi en 2020 son service dans toute la France en s'appuyant sur des mandataires indépendants et, dans quelques cas, sur des agents immobiliers locaux pour réaliser ses estimations.

« Nouveau service »

Car à la différence d'Homeloop ou Zefir (qui estiment les biens à distance à l'aide d'algorithmes et se contentent d'une visite technique avant la signature du compromis), Vendez-votre-maison fait systématiquement intervenir un expert. En outre, l'entreprise, qui a réalisé 700 achats depuis sa naissance, acquiert des appartements et des maisons, mais aussi des granges ou des terrains. « Nous achetons uniquement des biens assez classiques, pas de biens atypiques plus complexes à vendre. L'ampleur des travaux réalisés varie », poursuit-elle.

Homeloop et Zefir ne réalisent jamais de travaux lourds dans le but de dégager une forte plus-value. C'est pourquoi ils ne se considèrent pas comme des marchands de biens classiques. Même s'ils bénéficient du régime spécifique de cette profession, avec des droits de mutation réduits lors du passage chez le notaire.

« Nous proposons plutôt un nouveau service de transaction immobilière », estime Aurélien Gouttefarde, qui explique que les biens sont en général revendus dans les trois à quatre mois, après un rafraîchissement, au prix du marché, avec une marge comprise entre 2 % et 6 %.

Aujourd'hui, l'achat instantané est confidentiel sur le marché français de l'immobilier - au regard du million de transactions annuel . Mais les acteurs du secteur veulent croire que le service va décoller. Comme il l'a fait aux Etats-Unis. « Les Français ont été habitués par d'autres sociétés comme Uber, Amazon ou Netflix, aux services en un clic. Il y a du potentiel pour les services liés à l'immobilier », estime le cofondateur de Zefir.

Lire la Suite de l'Article