Il y a 90 ans, on savait déplacer une tour avec ses occupants à l’intérieur

Il y a 1 mois 53

RÉTRO IMMO En 1930, la tour américaine Indiana Bell a effectué une rotation de 90° en un mois. Et les 600 salariés ont continué à y travailler pendant le chantier. Explications.

Nous savions déjà que les États-Unis ont une pratique ancienne consistant à déplacer des maisons entières. Aujourd’hui encore des demeures de plus de 200 m² vont parfois d’un point à un autre sur un camion, voire en bateau. Avec ces archives exhumées par le site Amusing Planet, on peut constater qu’au pays de l’Oncle Sam on sait même déplacer des tours de bureaux entières. Et plus fort encore, cela se fait avec un bâtiment occupé, sans interrompre le travail des 600 salariés employés sur place.

Cette prouesse a été réalisée pour l’Indiana Bell Building, en 1930, siège de la filiale de l’opérateur téléphonique Bell pour l’Etat de l’Indiana. La compagnie avait acheté en 1929 ce bâtiment construit en 1907. Mais elle a rapidement trouvé les locaux inadaptés et a envisagé de les raser purement et simplement. Mais cette solution aurait causé des perturbations graves sur le service téléphonique. D’où l’étonnante suggestion de l’architecte Kurt Vonnegut Sr, en charge de la construction d’un nouveau siège, de déplacer le bâtiment jusqu’à la parcelle voisine pour connecter l’ensemble.

Des vérins manuels pour soulever le bâtiment

C’est ainsi que de la mi-octobre à la mi-novembre, le bâtiment de 10.000 tonnes a été déplacé de 16 mètres, a effectué une rotation de 90° avant d’être encore poussé de 30 mètres supplémentaires. Et le tout s’est fait sans interrompre le travail de l’opérateur téléphonique. Toute la tuyauterie (gaz, électricité, chauffage, eaux et lignes téléphoniques) a donc dû être prolongée pour accompagner ces mouvements. Selon les explications rapportées par Amusing Planet, le bâtiment bougeait d’une quarantaine de centimètres par heures et l’essentiel de la puissance nécessaire pour déplacer le bâtiment provenait de vérins actionnés manuellement. Une machine à vapeur ne servait que de soutien.

Images d’époque tirées des archives de la compagnie téléphonique pour documenter la rotation de l’immeuble. Crédit Photo : AT&T via Amusing Planet
Crédit Photo : AT&T via Amusing Planet
Crédit Photo : AT&T via Amusing Planet

Le nouveau siège de la compagnie a quant à lui été achevé en 1932 pour un bâtiment qui ne comptait à l’origine que 7 étages. Remanié dans les années 40 et 60, il en affiche aujourd’hui 22. Quant à la tour «tournante», elle a finalement été démolie en 1963. Tout ça pour ça.

L’AT&T Building actuel, à Indianapolis, héritier du bâtiment précédent. Crédit Photo : Carol M. Highsmith/wikimedia
Lire la Suite de l'Article