Hauts de Seine : à Clichy, quatre associations s'installent dans des immeubles vacants

Il y a 1 mois 70

Atelier d'artistes, troupe de théâtre et activités pour les plus démunis… Depuis l'automne 2020, quatre projets d'occupation urbaine ont pris leurs quartiers en plein coeur de Clichy-la-Garenne, dans trois bâtiments mis à disposition par Novaxia. L'entreprise, spécialisée dans le recyclage urbain, a acquis ces anciens bureaux pour les transformer en logements. En attendant le début des travaux, elle a mis à disposition les bâtiments vides pour ces quatre initiatives.

« L'idée est d'utiliser des immeubles vacants, en attente, pour prêter des mètres carrés aux projets qui en ont besoin pour créer de la valeur sociale et environnementale », explique Vincent Aurez, directeur innovation et développement durable chez Novaxia.

Des ateliers pour les bénéficiaires du Secours populaire

Une opération gagnant-gagnant : l'entreprise n'a pas à engager une société de gardiennage pour surveiller les bâtiments vides et les associations peuvent bénéficier d'espaces de travail gratuits. Un enjeu majeur au vu du prix de l'immobilier en région parisienne. Louer de vastes espaces en centre-ville peut revenir très cher à un collectif d'artistes ou une association

A Clichy, trois bâtiments s'étalant sur 6.300 m2 sont ainsi mis à disposition par Novaxia. Parmi les bénéficiaires, le Secours populaire, engagé pour la première fois dans une opération d'occupation temporaire. Le projet, développé en lien avec la mairie de Clichy, va permettre à l'association de tester de nouveaux services pour ses bénéficiaires. Elle prévoit notamment de développer l'accès à la culture ainsi que des ateliers autour du bien-être pour les femmes et des loisirs pour les enfants. Le lieu est ouvert au public en situation de précarité, mais aussi à tous les habitants de Clichy, pour encourager la mixité.

Près de 50 projets similaires en cours

Aux côtés du Secours populaire, 60 artistes du collectif Wonder occupent depuis septembre les 3.000 m2 locaux d'une ancienne imprimerie, jusqu'à l'automne prochain. Novaxia avait déjà prêté des locaux à ce collectif, en 2016, à Bagnolet. L'occupation temporaire avait duré 27 mois, pendant lesquels 550 artistes français et étrangers y étaient venus réaliser des oeuvres.

Dans le troisième bâtiment, un ancien garage de 3.000 m2, s'est installée la troupe de théâtre « les Affinités électives » pendant 8 mois. Ils proposeront aux Clichois des représentations et des ateliers de théâtres, quand les conditions sanitaires le permettront. L'ONG humanitaire Humanity diaspo utilise une partie de ce même bâtiment pour stoker des denrées de première nécessité.

« A la place de trois bâtiments vides, on a développé un écosystème d'acteurs locaux », résume Joachim Azan, directeur Novaxia. Le dirigeant aimerait que, dans les prochaines années, l'occupation temporaire de bâtiments vacants devienne la norme, même dans les entreprises privées. En plus de Clichy, l'entreprise a près de 50 projets en cours dans tout le pays, soit autant de locaux à proposer à des projets qui en ont besoin.

Lire la Suite de l'Article