Comment un balcon ou une terrasse valorise le prix d’un logement

Il y a 6 mois 63

Ils étaient appréciés, ils sont devenus presque indispensables. Depuis le premier confinement, les balcons, terrasses et jardins se révèlent être le vrai plus de toute transaction à Paris comme en banlieue.

Je m'abonne pour 1€ le premier mois

Par Valérie Ferrer

Publié le 26 novembre 2020 à 06h00

Temps de lecture 2 min

Les espaces à ciel ouvert font grimper les prix des logements. (LAURENT GRANDGUILLOT/REA) Les espaces à ciel ouvert font grimper les prix des logements. (LAURENT GRANDGUILLOT/REA)

La présence d’un extérieur fait désormais partie des principaux critères de recherche des acheteurs à Paris comme en banlieue. « La demande de nos clients pour les appartements avec un extérieur a augmenté de 20 % depuis mai », constate ainsi Jérôme Le Sidaner, directeur de l’agence Barnes dans le 15e arrondissement. Et pour s’offrir un espace à ciel ouvert, les candidats à la propriété sont prêts à faire quelques sacrifices, comme rogner quelques mètres carrés de surface intérieure, s’installer dans des immeubles des années 1970 qui étaient jusqu’ici boudés au profit de l’ancien, voire quitter leur quartier, comme l’explique Julien Haussy, fondateur et dirigeant d’Espaces atypiques :

« Certains biens qui étaient jugés trop éloignés ou mal desservis par les transports regagnent de l’intérêt auprès des acheteurs dès lors qu’ils disposent d’un extérieur. »Prix, conseils, tendances : tout savoir sur l’immobilier à Paris et en I

Pour lire les 75 % restants,
testez l'offre à 1€ sans engagement.

Lire la Suite de l'Article