Argent & Placements Immobilier

S’offrir un logement plus grand à moindre coût, habiter une ville davantage à taille humaine, avoir une pelouse à tondre le week-end… Oui, mais où ?

Article réservé aux abonnés

COLCANOPA

Le premier confinement avait déjà dopé les envies de nombre de Parisiens de s’installer dans une ville davantage à taille humaine, d’habiter un logement plus grand ou de tondre la pelouse le week-end. La poursuite de la crise sanitaire et l’essor du télétravail ne manqueront pas de renforcer ces ardeurs.

Tout plaquer pour une autre vie ? Encore faut-il être au clair sur ses aspirations : l’objectif, par exemple, est-il de conserver votre emploi à Paris en télétravail ou d’en trouver un sur place ? Et choisir son territoire. Marchés de l’immobilier et de l’emploi, cadre de vie, accessibilité, etc. : les critères à passer au crible sont légion.

Tours, un cadre reposant

A environ deux heures vingt au sud de Paris par l’autoroute A10 (conditions normales de circulation) et à un peu plus d’une heure de train de la gare Montparnasse, Tours est l’une des rares grandes villes moyennes dotées d’un aéroport. Même si les manifestations culturelles y sont nombreuses, l’ancienne cité médiévale séduira ceux qui cherchent un cadre reposant, notamment du côté des bords de Loire et du jardin des Prébendes-d’Oé. Connue pour ses pôles de compétitivité, elle séduit les étudiants.

Lire aussi Assemblées de copropriété : le grand bazar du vote par correspondance

Cela tend l’offre de biens à louer dans la ville, mais les loyers demeurent accessibles (12,30 euros/m2 en moyenne, + 1,2 % sur un an). A l’achat, les prix de l’immobilier restent doux aussi, à 2 594 euros/m2 en moyenne, mais peuvent atteindre les 4 500 euros dans le centre historique. Quant aux appartements neufs, ils dépassent rarement les 3 700 euros/m2. Pour des biens plus abordables, on peut viser les communes voisines : les maisons se négocient autour de 1 900 euros/m2 à Joué-lès-Tours et Saint-Pierre-des-Corps.

Angers et son « bon vivre »

Angers – à environ une heure trente en TGV depuis Montparnasse et deux heures quarante-cinq en voiture par l’A11 depuis le sud de la capitale – est de tous les classements des lieux où il fait bon vivre ! Encore sacrée en 2020 ville la plus verte par l’Observatoire des villes vertes de France, elle s’illustre notamment sur la préservation de la biodiversité. L’accueil angevin est en outre souvent salué par les arrivants.

Angers séduit aussi par son architecture, les monuments médiévaux en schiste se mêlant aux immeubles d’inspiration haussmannienne. Avec quelque 40 000 étudiants, la vie nocturne est importante, surtout près de la cathédrale. Pour plus de calme, on peut élire domicile dans le quartier historique de la Doutre, mais les prix de l’immobilier atteignent ici parfois les 5 000 euros/m2, contre 2 468 euros en moyenne dans la ville. Car Angers est victime de son succès. Les prix à l’achat ont grimpé de 32 % en cinq ans. Et il y devient parfois difficile de trouver une location (loyer moyen : 10,90 euros/m2).

Il vous reste 57.16% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Découvrir les offres multicomptes

Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment ne plus voir ce message ?

En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

Y a-t-il d’autres limites ?

Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

Vous ignorez qui est l’autre personne ?

Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.