C'est ma maison. Que faut-il savoir avant d'acheter une résidence secondaire ?

Il y a 1 semaine 37

Avec la crise sanitaire, de nombreux Français veulent investir dans une résidence secondaire. Les précisions avec Charlie Cailloux, conseiller juridique pour le site immobilier, PAP.fr.

--'--

--'--

Copié dans le presse-papier !

En moyenne, les propriétaires d\'une résidence secondaire l\'occupent entre 40 et 44 jours par an.En moyenne, les propriétaires d'une résidence secondaire l'occupent entre 40 et 44 jours par an. (MATHIEU MENARD / HANS LUCAS)

Avec les confinements successifs et la généralisation du télétravail depuis l'apparition du Covid-19, beaucoup ont déserté leur habitation principale pour se réfugier dans leur résidence secondaire, à la campagne ou à la mer. Certains d'entre vous ont peut être envie de se lancer dans une une telle acquisition. On fait le point sur les règles juridiques à connaître avec Charlie Cailloux, conseiller juridique pour le site immobilier, PAP.fr.  

franceinfo : La résidence secondaire a-t-elle de nouveau la cote ? 

Charlie Cailloux : Depuis un an, on voit bien les avantages de posséder une résidence secondaire mais évidemment en acheter une, c’est un luxe ! Entre le prix d’achat, les frais de notaire, le budget de fonctionnement (taxe foncière, taxe d’habitation, eau, gaz, électricité, assurance, internet), c’est un luxe que peu de personnes peuvent se permettre. Si, on ajoute à ça, le fait qu’en moyenne, les propriétaires d’une résidence secondaire l’occupent entre 40 et 44 jours par an, oui, on peut vraiment parler de luxe. 

Est-ce qu’on constate des changements sur le marché de la résidence secondaire liés à la crise sanitaire ?

Dans une étude publiée à l’automne, les notaires ont observé d’une part, que des gens qui avaient une résidence secondaire éloignée de leur résidence principale la mettaient en vente pour en acheter une plus proche. Pour s’y rendre plus facilement et donc en profiter plus souvent. Et d’autre part, on assiste à un petit phénomène de bi-résidence avec des gens qui n’ont plus d’enfants à charge qui mettent en vente un grand appartement en ville pour en acheter un plus petit comme simple pied à terre et qui s’offrent une belle maison à la campagne. Les deux lieux deviennent leur résidence principale et ils naviguent entre les deux. 

Est-ce qu'on a le droit de la mettre en location quand on n’y séjourne pas ?

Oui, c’est une solution qui va vous permettre de générer des revenus qui selon les cas, remboursera, une partie ou l’intégralité des charges, voire vous permettra de dégager un petit bénéfice. Pour que cela fonctionne, il faut que vous ne passiez pas trop de temps dans votre résidence secondaire. Si vous y allez tous les week-end, ou tout l’été, vous n’aurez plus grand-chose à louer. Et évidemment, ça fonctionne mieux quand vous louez dans une destination touristique : ça se loue plus souvent et plus cher en saison et, dans ce cas, ça peut même devenir rentable.

Quelles démarches faut-il effectuer pour louer sa résidence secondaire à des vacanciers ?

Ca dépend de la localisation ! De plus en plus de villes, notamment sur les littoraux, contrôlent étroitement la location touristique. Dans ce cas, il faut se déclarer à la mairie pour payer la taxe de séjour, pour obtenir un numéro d’enregistrement à mettre dans les annonces et il faut même parfois réaliser un changement d’usage du logement. C’est une démarche administrative qui peut, elle-même, s’avérer très coûteuse. Et puis, évidemment, il faut déclarer les loyers que l’on encaisse et donc payer des impôts.

Logo papLogo pap (pap)

En moyenne, les propriétaires d\'une résidence secondaire l\'occupent entre 40 et 44 jours par an.En moyenne, les propriétaires d'une résidence secondaire l'occupent entre 40 et 44 jours par an. (MATHIEU MENARD / HANS LUCAS)
Lire la Suite de l'Article