A Amiens, la ruée des acquéreurs franciliens en quête d’espace et de nature

Il y a 1 semaine 23

Malgré la crise sanitaire, le marché immobilier est animé dans la capitale picarde, en partie grâce au déferlement d’une clientèle extra-locale : « Nous avons trois ou quatre demandes de Franciliens par semaine », observe Danny Delahaye, gérant d’une agence Guy Hoquet. Tout d’abord, en effet, les prix sont trois à quatre fois moins chers qu’à Paris (2 213 €/m2 en moyenne au 1er février 2021, selon MeilleursAgents) et, aux dernières nouvelles, stables (- 0,8 % sur un an, + 0,8 % sur trois mois). Ensuite, les liaisons rapides avec Paris, depuis la gare du Nord. « Le trajet le plus court s’effectue en une heure actuellement, mais il y a aussi la gare TGV Haute Picardie à vingt minutes en voiture », poursuit Danny Delahaye. En 2025, le TGV devrait même desservir Amiens et réduire le trajet d’une trentaine de m

Pour lire les 75 % restants,
testez l'offre à 1€ sans engagement.

Lire la Suite de l'Article