Ma Prime Rénov’: 3000 ménages victimes de bugs informatiques

Il y a 2 mois 112

«C’est peu mais c’est trop!» La ministre du Logement a reconnu que Ma Prime Rénov’, l’aide accessible à tous les propriétaires lancée en janvier 2020 pour inciter les Français à améliorer la performance énergétique de leur logement, connaît des dysfonctionnements. «Nous y travaillons: je m’engage à ce que l’ensemble des problèmes soient réglés d’ici la fin de l’année», a affirmé Emmanuelle Wargon sur Twitter. Selon la ministre, il y aurait 3000 dossiers avec des difficultés de traitement.

» LIRE AUSSI - Logement: l’aide publique Ma Prime Rénov’ est-elle vraiment efficace?

Il s’agirait de bugs informatiques qui concerneraient notamment le RIB qui est envoyé par les ménages pour recevoir l’aide. «Il n’est pas au nom exact de la personne qui a fait la demande, explique la ministre du Logement sur RMC (voir le tweet ci-dessous). Si c’est monsieur qui a fait la demande, le RIB, s’il est au nom de monsieur et de madame ou de madame, cela ne marche pas».

340 389 foyers ont déjà reçu leur aide #MaPrimeRenov après travaux, dans un délai moyen de 11 jours.

Pour 1% des dossiers, des bugs subsistent. C'est peu, mais toujours trop.

On y travaille : je m'engage à ce que l'ensemble des problèmes soient réglés d'ici la fin de l'année. https://t.co/rWzUCGqoCo

— Emmanuelle Wargon (@EmmWargon) November 1, 2021

» LIRE AUSSI - Loi Climat, DPE: le coup de gueule des professionnels de l’immobilier

Autre cas aberrant: le dossier d’une femme, malade, est bloquée depuis un an car dans, son dossier, elle a indiqué «travaux d’isolation par l’extérieur» et non pas «travaux d’isolation des murs par l’extérieur». «Il fait 12 degrés dans sa maison grâce à un insert et quelques chauffages d’appoint. De ce fait, elle est dans l’incapacité d’accueillir sa mère de 89 ans qui vit dans un minuscule studio en ville sans ascenseur», raconte au Figaro une source qui connaît bien ce dossier.

Ces 3000 ménages ne représentent «que» 1% des 340.389 qui ont déjà reçu leur aide Ma Prime Rénov’ après les travaux, dans un délai moyen de 11 jours, souligne Emmanuelle Wargon. Mais la ministre a conscience que ce sont 3000 personnes «de trop», pour lesquelles «la promesse que nous avons faite (d’envoyer Ma Prime Rénov’ dans un délai de 15 jours, NDLR), n’est pas tenue».

Deux tiers des bénéficiaires sont modestes

Surtout, pour environ deux tiers des bénéficiaires, ce sont des propriétaires modestes voire très modestes qui ont avancé des milliers d’euros pour réaliser leurs travaux. «Nous avons mis en place une équipe dédiée à l’Anah (Agence nationale de l’amélioration de l’habitat qui pilote Ma Prime Rénov’) pour traiter uniquement ces (3000) dossiers, assure Emmanuelle Wargon. Ce ne sont pas juste des téléconseillers qui vous disent “le dossier est en cours de traitement et on vous rappellera” mais qui vont pouvoir rectifier à la main (les erreurs)».

Bien qu’ils soient minoritaires, ces bugs sont tout de mêmes malvenus pour un dispositif qui pourrait bénéficier à la fin de l’année à quelque 800.000 ménages. La dynamique est là mais les critiques aussi à l’instar de la Cour des comptes qui a pointé du doigt un problème d’efficacité du dispositif. Beaucoup s’accordent à dire que Ma Prime Rénov’ n’est pas calibrée pour encourager les Français à rénover de fond en comble le logement, objectif affiché par le gouvernement à l’origine. L’aide moyenne s’élèverait ainsi à environ 3000 euros par dossier. L’équivalent du remplacement d’une chaudière aux dires des experts de la rénovation énergétique.

Lire la Suite de l'Article