L’ombre d’une baisse des prix en 2021 plane sur le marché immobilier

Il y a 1 semaine 54

Le site Meilleurs Agents s’attend à un léger recul des prix en 2021. Ce que contestent certains réseaux immobiliers.

Avec 2021, l’immobilier ne change pas ses habitudes. Rares sont ceux qui se risquent à une prévision sur les prix. Il faut dire que l’exercice est particulièrement périlleux cette année: acheteurs et vendeurs veulent savoir si les prix vont baisser en 2021, après que ces derniers ont amorcé un ralentissement en fin d’année dernière.

» LIRE AUSSI - Immobilier, Bourse, épargne... Où placer son argent en 2021?

Le site d’estimation immobilière Meilleurs Agents s’est prêté à l’exercice et anticipe une baisse des prix de l’immobilier de 1% en France en 2021. «Le marché immobilier ne sortira pas indemne de la crise économique qui s’annonce mais il ne devrait toutefois pas s’effondrer notamment grâce aux taux d’emprunt qui resteront très bas», résume Thomas Lefebvre, directeur scientifique de Meilleurs Agents. Malgré ce contexte morose, trois villes devraient faire mieux que résister avec des hausses «contenues», à peine supérieures à 0%, à en croire la plateforme: Lille, Strasbourg et Nantes.

Baisse de 1,7% à Paris en...3 mois

En revanche, à Paris, la baisse observée en fin d’année dernière, devrait se confirmer en ce début d’année. Le prix médian au m² sera d’environ 10.700 euros, selon les avant-contrats des notaires du Grand Paris. Un chiffre en baisse de près de 2% en trois mois! Conséquence: sur un an, la hausse serait limitée à 3,4%,la plus faible de la région parisienne. Du jamais vu depuis 2013! En Ile-de-France, en revanche, les prix n’en finissent plus de grimper: +1,1% entre novembre 2020 et février 2021 et +7,2% sur un an, à fin février 2021 (chiffre pévisionnel sur la base des avants-contrats).

» LIRE AUSSI - Immobilier ancien: Où va le marché en 2021?

Du côté des réseaux immobiliers, on préfère ne pas communiquer de pronostics pour 2021. «Trop d’inconnues subsistent pour déterminer avec certitude l’évolution du marché immobilier», affirme Yann Jéhanno, président de Laforêt Immobilier. Quelle reprise économique? La campagne de vaccination sera-t-elle réussie? Le plan de relance sera-t-il efficace? À défaut d’évolution de prix plus ou moins précise, certains experts avancent quelques hypothèses. «Le nombre de ventes restera identique à celui de 2020 (entre 930.000 et 990.000 selon les experts) et les prix peuvent continuer à augmenter mais plutôt en province qu’à Paris et en Ile-de-France», estime Laurent Vimont, président de Century 21 France.

Car selon lui, si la demande était pénalisée par la crise économique et sanitaire, la structure n’en resterait pas moins déficitaire en vendeurs. Du fait d’une offre qui restera, aux dires de la plupart des experts immobiliers, (très) faible en 2021. Une configuration qui favorise ainsi des hausses de prix, surtout si les candidats à l’achat ont réussi à préserver leur pouvoir d’achat. À cela s’ajoute la prolongation du dispositif de prise en charge des salaires par l’État au moins jusqu’à fin janvier. «Ce sont la structure du marché et les taux de crédit qui font le marché et non pas le taux de chômage», affirme Laurent Vimont.

» LIRE AUSSI - Comment le second confinement impacte le marché immobilier

Et, en matière de crédit, les conditions d’octroi ont été assouplies, mi-décembre, permettant ainsi d’augmenter le nombre d’acquéreurs immobiliers. Une bonne nouvelle notamment pour les primo-accédants, mais qui ne soulage pas totalement les professionnels. «Le cadre a été assoupli mais ne permet pas un traitement individualisé des profils, relativise Christine Fumagalli, présidente d’Orpi. Il est primordial de prendre en compte le profil de l’emprunteur et de ne pas se limiter au taux d’endettement, au risque d’écarter des bailleurs, des indépendants...». Et ainsi de bloquer un marché immobilier qui espère être moins chahuté qu’en 2020. Même si, en dépit de deux confinements, il n’aura pas si mal résisté. «C’est un miracle!», lâche même Laurent Vimont en retraçant le bilan de l’année.

Lire la Suite de l'Article