Immobilier : les Français peuvent acheter 60 m2 en moyenne.

Il y a 1 semaine 29
Argent & Placements Immobilier

Surprise : selon certaines estimations, il serait possible d’acheter un bien deux fois plus grand qu’en 1984 grâce à des taux de crédit bas, mais le pouvoir d’achat immobilier varie fortement selon les régions.

« Selon les notaires, le pouvoir d’achat s’est globalement dégradé depuis deux décennies. » « Selon les notaires, le pouvoir d’achat s’est globalement dégradé depuis deux décennies. »

Combien de mètres carrés peut-on acheter avec ses revenus, et peut-on acquérir un logement aussi grand qu’il y a dix ou vingt ans ? Une étude réalisée par le site d’annonces Meilleursagents sur les cinquante dernières années indique que le pouvoir d’achat immobilier des Français se maintient depuis 2017 et qu’il est actuellement possible d’acheter 60 m2 pour un revenu disponible médian équivalent à 2 525 euros, contre environ 30 m2 dans les années 1980.

« Nous voulions vérifier ce qu’on entend partout : le prix des logements est tellement élevé qu’il est devenu impossible d’acheter. Mais, une fois l’étude réalisée, les résultats nous ont surpris », raconte Barbara Castillo Rico, responsable des études économiques chez Meilleursagents.

Le pouvoir d’achat immobilier dépend des prix de l’immobilier, mais aussi de l’évolution des revenus et du taux auquel on peut emprunter. En 1982, le pouvoir d’achat était faible et les taux d’intérêt élevés (18 %) : le revenu médian permettait d’acheter 24 m2 seulement. Dans les années 1990, les revenus ont augmenté plus fortement (+ 16 %) que les prix, qui sont restés stables (1 %) avec des taux d’intérêt qui ont baissé pour atteindre 9,3 % en 1993 et 5,2 % en 1999. Cette année-là, les ménages pouvaient acheter en moyenne 64 m2.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Immobilier : la consommation énergétique d’un bien a-t-elle un impact sur son prix de vente ?

Selon les calculs du site d’annonces, depuis 2017, les prix de l’immobilier ont augmenté de 14,5 % alors que les revenus ne progressaient que de 11,2 % dans le même temps. Cependant, les taux d’intérêt historiquement bas depuis quelques années, en moyenne à moins de 2 % sur vingt ans, ont permis aux acquéreurs d’emprunter à moindre coût, ce qui a neutralisé les hausses des prix. C’est ce qui permet d’arriver à un pouvoir d’achat moyen de 60 m2.

Des variations importantes entre les régions

Au cours des deux dernières décennies, l’évolution du pouvoir d’achat immobilier semble s’être dégradé selon d’autres études. Les notaires estiment qu’entre 1999 et 2019 il a diminué de 13 %. De plus, il varie fortement en fonction de la région où l’on souhaite acquérir. Avec un même revenu, il est possible d’acheter 50 m2 en Ile-de-France mais 180 m2 dans le Limousin.

En 2019, le dernier baromètre établi par les notaires indiquait que le pouvoir d’achat immobilier dans les régions Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur était le plus faible, entre 50 m2 et 60 m2, en raison des prix immobiliers très élevés et de la forte demande. Ces régions sont suivies par l’Aquitaine, Rhône-Alpes et le Languedoc-Roussillon, où il est possible d’acheter 90 m2. A l’inverse, c’est dans le Nord-Est, à l’exception de l’Alsace, et dans le Limousin que le pouvoir d’achat est le plus important : il est presque trois fois supérieur à celui de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Lire aussi Assemblées de copropriété : le vote par correspondance a parfois laissé un goût amer

En Limousin, il est possible d’acheter 176 m2, en Bourgogne 148 m2 et en Champagne-Ardenne 150 m2. Les métropoles ont particulièrement été affectées par la hausse des prix de l’immobilier et il reste difficile d’y acheter.

Dans un panorama sur les prix immobiliers ces dix dernières années, Nexity rappelle ainsi que les prix à Paris ont connu plus de 56 % d’augmentation entre 2010 et 2020, une croissance qui a amené le prix au mètre carré médian à franchir la barre symbolique des 10 000 euros en 2020. En dix ans, les prix à Lyon ont augmenté de 67 %, de 48 % à Rennes, de 40 % à Nantes et Strasbourg, et même de 73 % à Bordeaux.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Crédit immobilier : comment mettre toutes les chances de son côté pour l’obtenir

Dans ces grandes villes ou dans les secteurs très demandés comme l’Aquitaine, Meilleursagents estime que les acquéreurs ont perdu une vingtaine de mètres carrés entre 2000 et 2021. Même si la situation est meilleure qu’en 1984, le sentiment qu’il n’est pas possible d’acheter des logements avec une surface suffisante si l’on ne perçoit que le revenu médian est donc bien confirmé dans les faits.

Etude Meilleursagents : nombre de mètres carrés que peut acquérir une personne seule disposant d’un revenu médian par le biais du crédit immobilier (hors apport personnel). La capacité d’endettement a été calculée avec un taux d’endettement de 33 % sur une durée de vingt ans. Le revenu médian utilisé est celui de l’Insee en 2021.

Nathalie Coulaud

Services

Lire la Suite de l'Article