Immobilier : l’Ain, carrefour stratégique entre Lyon et la Suisse

Il y a 1 mois 70
L'Obs Immobilier Spécial Immobilier Je m'abonne pour 1€ le premier mois
A Thoiry, les primo-accédants ont tendance à privilégier le neuf. (GUIZIOU Franck / hemis.fr) A Thoiry, les primo-accédants ont tendance à privilégier le neuf. (GUIZIOU Franck / hemis.fr)

Bourg-en-Bresse attire moins les acquéreurs lyonnais. Et la situation est toujours contrastée dans le pays de Gex, où la proximité avec la Suisse a une influence sur les prix.

Temps de lecture 2 min

Tout savoir sur l’immobilier à Lyon et dans sa région

Retrouvez notre dossier pour connaître les dernières tendances et les prix de l’immobilier à Lyon et dans le Grand Lyon, ainsi qu’à Saint-Etienne, dans l’Ain, la Drôme et l’Ardèche, au fur et à mesure de la journée.

A Bourg-en-Bresse, la crise sanitaire avait favorisé un afflux d’acquéreurs lyonnais, notamment en raison de la liaison régulière par le TER. « Depuis le début de l’année, cette clientèle a complètement disparu, à part quelques investisseurs intéressés par une rentabilité bien meilleure qu’à Lyon. De leur côté, les banques affichent un durcissement des conditions d’accès au crédit, en particulier pour les logements pénalisés par le diagnostic de performance énergétique », relève Pierre-Olivier Neyraud, de Neyraud Immobilier.

Tout savoir sur l’immobilier en 2022

Avec ses belles infrastructures et sa qualité de vie, la préfecture connaît néanmoins un vrai dynamisme. L’agent immobilier poursuit : « Proches de la gare, vers le centre-ville, les grandes maisons bourgeoises du quarti

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite, profitez de nos offres dès 1€

Je teste sans engagement

En choisissant ce parcours d’abonnement promotionnel, vous acceptez le dépôt d’un cookie d’analyse par Google.

Les plus lus

Dans la même rubrique

En kiosque

Lire la Suite de l'Article