Ils cambriolent une maison pour équiper celle qu’ils squattent

Il y a 6 jours 21

Avant d’occuper illégalement une maison, quatre jeunes ont volé de l’électroménager, de la vaisselle, une TV et... une statuette en or.

D’ordinaire, les squatteurs de logement se servent une fois à l’intérieur et/ou débarquent avec leur propre matériel. À Bègles (33), quatre jeunes ont opté pour une autre stratégie. Sans doute, en mal d’équipements, ils ont décidé de cambrioler une maison pour équiper celle qu’ils allaient squatter, raconte Sud Ouest. Mal leur en a pris.

» LIRE AUSSI - Ces propriétaires qui «virent» manu militari les squatteurs et les mauvais payeurs

Une patrouille de la police municipale s’est rendue sur place pour inspecter la maison squattée depuis quelques jours. Ils tombent sur les quatre jeunes et découvrent un four micro-ondes, un écran plat, de la vaisselle, des vêtements ou encore des bijoux. Mais surtout une statuette en or, représentant un dragon. À ce moment-là, les policiers font le rapprochement avec le cambriolage d’une maison, commis dans la nuit du 27 au 28 décembre, à quelques rues du logement squatté.

Placés en garde à vue, les quatre jeunes nient leur implication dans le vol et affirment que ces objets étaient déjà là lorsqu’ils ont squatté la maison. Les cambrioleurs ont été déférés devant le parquet. Deux d’entre eux, majeurs, ont été placés sous mandat de dépôt et écroués au centre pénitentiaire de Gradignan (33) avant d’être entendu par la justice. Les mineurs, quant à eux, ont été présentés à un juge des enfants et ont été mis en examen.

» LIRE AUSSI - Squatté pendant 3 ans, ce terrain à Aubervilliers a été vidé de ses occupants

De leur côté, les propriétaires des deux maisons, qui ont déposé plainte, ont connu des fortunes diverses. Ceux de la maison cambriolée ont certes pu récupérer les objets découverts mais pas la totalité du butin. Quant aux propriétaires de la maison squattée, ils n’ont finalement pas attendu longtemps avant de retourner dans leur bien. Mais ils le doivent aussi au fait que leurs squatteurs se sont rendus coupables de cambriolage. Sans cela, rien ne dit qu’ils auraient pu rentrer chez eux rapidement. Même si désormais la loi permet de récupérer un logement squatté en 72 heures, même pendant la trêve hivernale - ce qui est le cas actuellement. Mais, pour cela, encore faut-il que le préfet donne son accord. Par ailleurs, reste à savoir dans quel état les propriétaires retrouveront leur maison. Car, non contents d’occuper illégalement un bien, les squatteurs n’hésitent souvent pas à le mettre à sac. La double peine.

Lire la Suite de l'Article