Evergrande reprend ce jeudi sa cotation en Bourse

Il y a 3 mois 69

Publié le 20 oct. 2021 à 17:16

Le promoteur immobilier le plus endetté au monde fait son retour en Bourse. Après plusieurs échéances manquées de remboursements de prêts, le groupe avait le 4 octobre suspendu sa cotation en Bourse. Evergrande traîne une ardoise estimée à près de 260 milliards d'euros, qui menace par effet de domino le reste de l'économie.

Malgré une tempête sur les marchés financiers en septembre, Pékin n'a toujours pas dit s'il se porterait ou non au secours de l'entreprise au bord de la faillite.

La cotation reprendra jeudi à partir de 09h00 locales (01H00 GMT), a indiqué le groupe dans un communiqué envoyé mercredi soir à la Bourse de Hong Kong. Evergrande avertit toutefois qu'il pourrait « ne pas pouvoir honorer ses obligations financières ».

Abandon d'un projet de cession

Alors que le groupe dit vouloir « continuer à mettre en place en oeuvre des mesures pour atténuer [ses] problèmes de liquidités », Evergrande a cependant annoncé une mauvaise nouvelle ce mercredi qui ne risque pas de stimuler son cours de Bourse. Le groupe a renoncé à céder une participation de 50,1 % dans sa filiale de services immobiliers à une division du groupe Hopson Development.

Si l'accord pour vendre une participation majoritaire dans Evergrande Property Services avait abouti, le montant de la transaction se serait élevé à 20,04 milliards de dollars de Hong Kong (2,2 milliards d'euros), a précisé Evergrande. Les deux sociétés ont indiqué dans des communiqués distincts ne pas être en mesure de se mettre d'accord sur les termes de l'accord. Une nouvelle qui ne risque donc pas de stimuler la reprise de la cotation annoncée dans la foulée.

Risque de faillite

Evergrande avait reconnu en septembre qu'il ne pourrait peut-être pas honorer tous ses engagements mais se défendait d'être au bord de la faillite. Des dizaines de propriétaires lésés et de fournisseurs non payés avaient néanmoins manifesté devant le siège du groupe à Shenzhen (sud de la Chine).

L'annonce intervient alors que les prix des logements neufs dans le pays sont en repli pour la première fois en six ans, dans un contexte de méfiance des acheteurs face au risque de faillite de plusieurs promoteurs.

Dans 70 grandes et moyennes villes de Chine, les tarifs étaient ainsi orientés à la baisse sur un an en septembre, a indiqué mercredi le Bureau national des statistiques (BNS), sans donner de pourcentage précis. Selon les calculs de l'agence d'information financière Bloomberg, les prix ont baissé en moyenne de près de 1 %.

Lire la Suite de l'Article