Ces trois églises atypiques sont à vendre

Il y a 2 semaines 36

Reconvertir une ancienne église en espace d’habitation ou lieu artistique est en soi une démarche peu courante. Pourtant, il faut bien remarquer que le nombre de ce genre d’édifices proposés à la vente a tendance à augmenter. Et c’est ainsi que l’on retrouve des bâtisses à l’architecture très particulière comme le prouve cette courte sélection issue des annonces du réseau immobilier Patrice Besse, spécialiste de l’immobilier rural de caractère proposant sans doute la plus large sélection d’édifices religieux disponibles à la vente.

» LIRE AUSSI - Cette église du 16e siècle est devenue un superbe loft rural

La construction la plus remarquable de ce trio est sans doute l’ancienne église picarde de la région de Péronne. Construite en 1932, elle affiche un style résolument Art déco avec une volonté de modernisme et l’utilisation des matériaux traditionnels de la région: la pierre de Saint-Maximin et la brique. Si l’édification de l’église a marqué la renaissance de ce village de la Somme, une région gravement meurtrie par la grande guerre, le culte n’y a été pratiqué que jusqu’en 1979, soit une grosse quarantaine d’année. Le lieu a été oublié et abandonné pendant plus de 30 ans avant un premier rachat. Il reste encore bien du travail pour faire revivre ses fresques à la fois naïves et d’inspiration romane.

Un temple devenu Grand bazar en 1906

Avec ses 180 m² habitables et ses 2500 m² de terrain, ce site posé dans un beau cadre de nature de la Somme est proposé pour 390.000 euros. Il pourrait accueillir aussi bien un centre d’exposition, qu’une salle de concert, un atelier d’artiste, une salle de coworking voir un lieu de retrouvaille pour des associations ou des randonneurs.

Cet autre édifice très coloré, à vendre pour 950.000 euros à Dinard sera beaucoup plus facile à utiliser comme habitation. Et pour cause: cet ancien temple de l’église anglicane datant de la fin du 19e siècle a été converti dès le début du 20e siècle en commerce et maison d’habitation, les rez-de-chaussée et premier étage accueillent un vaste espace commercial et son logement (200 m² au total). En 1906, le temple devient «le Grand Bazar des Nouvelles Galeries» et son activité commerciale perdure depuis lors. Les lieux conservent sur la façade l’inscription «Ancien Temple» ainsi que de grandes arcatures néogothiques en briques ou encore un décor néogothique en bois.

Enfin, à Compiègne, au cœur de la ville impériale et à quelques minutes à pied du château, c’est une ancienne église également anglicane qui est à vendre pour 575.000 euros. À noter qu’en plus de l’édifice religieux de 150 m², les lieux comportent une annexe de 305 m² de plain-pied qui sert actuellement aux réunions et animations de la communauté baptiste. Financée par une riche écossaise, compiégnoise d’occasion, elle a connu des difficultés récurrentes. Rachetée par l’église baptiste en 1989, elle a été restaurée avec le soutien de la Fondation du Patrimoine et à nouveau inaugurée en 2014. Elle cherche aujourd’hui une nouvelle existence, sans doute culturelle ou artistique. Le réseau qui la vend souligne les atouts de sa localisation en plein centre-ville avec sa bâtisse en fond de jardin, qui permettrait à un artiste de s’y installer au quotidien, conservant l’église comme atelier ou lieu d’exposition.

Lire la Suite de l'Article