Au Royaume-Uni, les prix de l'immobilier atteignent de nouveaux records malgré la crise et le Brexit

Il y a 1 semaine 17

Record du prix des logements au Royaume-Uni, malgré la pandémie

Record du prix des logements au Royaume-Uni, malgré la pandémie

Record du prix des logements au Royaume-Uni, malgré la pandémie (©AFP)

Le prix moyen d'un logement atteignait 253.374 livres en décembre. Une hausse de 6% en un an.

(BFM Immo) - Les prix de l'immobilier résidentiel, loin de freiner avec la pandémie de nouveau coronavirus, ont atteint de nouveaux records en fin d'année au Royaume-Uni, d'après une étude. Le prix moyen d'un logement atteignait 253.374 livres (soit 280.600 euros) en décembre, d'après un indice du groupe immobilier Halifax, soit une hausse de 6% sur un an. "C'est une performance notablement élevée au regard des craintes initialement liées à la pandémie", note Halifax dans son étude.

Sur un mois, la progression des prix immobiliers a toutefois nettement ralenti fin 2020 comparé à novembre, quand elle atteignait 1%, selon cette même étude. L'année passée a vu d'abord les prix immobiliers reculer dans la foulée de la pandémie et du confinement, puis fortement rebondir quand les agences immobilières ont pu rouvrir après le début de la levée des premières restrictions mi-mai, et la suspension de la taxe sur les transactions commerciales qui a dopé la demande.

La hausse des prix pourrait freiner courant 2021

Les agents immobiliers cités par Halifax relèvent que la tendance haussière pourrait se poursuivre jusqu'à la réinstauration de la taxe sur les transactions commerciales en mars, grâce à des "accords de prêts immobiliers au plus haut en 13 ans" et des taux immobiliers toujours au plus bas. Toutefois, les nouvelles mesures de confinement et la montée du chômage attendue dans les mois à venir devraient peser sur la reprise et donc freiner les prix immobiliers courant 2021.

Le site d'annonces immobilières Rightmove avait observé en juillet un "mini-boom immobilier post-confinement" avec le plus grand nombre de compromis de ventes signé en plus de dix ans, totalisant 37 milliards de livres. Une envolée alimentée par un mouvement d'"exode" de la capitale, avec un recul des prix à Londres (-2%) et une hausse presque partout ailleurs, et des records dans sept régions notamment le Devon ou les Cornouailles, au sud-ouest du pays, poursuit Rightmove dans une étude mensuelle. Une migration encouragée par la recherche d'espace après le confinement, et permise par la montée en puissance du télétravail.

Avec AFP

D. L. - ©2021 BFM Immo

Lire la Suite de l'Article